Jardin du Gaou, Brignoles


Jardin du Gaou, Brignoles
RÉAMÉNAGEMENT D’UN JARDIN ET DES ESPACES ATTENANTS

La ville de Brignoles a engagé une vaste rénovation des espaces publics du centre-ville, dont le Grand Jardin Charles Gaou est le précurseur.

Le Grand Jardin Charles Gaou, longtemps à l’abandon, a subi les assauts du temps et cédé du terrain aux besoins de stationnement du centre-ville.

Pièce maîtresse du centre-ville, le jardin, devait se muer en parc, mais surtout proposer aux habitants une nouvelle approche de la vie urbaine, qui n’oppose plus ville et campagne, qui ne confonde pas nature et culture, et qui offre de nouveaux usages là où il n’existaient pas.

Ici, redéfinir les limites consiste à les rendre floues, à faire pénétrer la ville dans le jardin et étendre le parc au-delà de ses frontières.

Trois espaces s’articulent pour offrir une relation étroite entre le parc et son contexte. Chacun revêt un traitement qui lui donne sa singularité, tandis que les plantations d’arbres de jouent des limites pour structurer une entité commune.

Les matérialités sont simples, minérales (pavés, stabilisé, désactivé), végétales (pelouse, Brf), aquatiques (bassin, fontaine, plantes aquatiques); le béton est employé en gradin, exploitant la pente pour offrir des usages (théâtre de verdure, bancs, bassin).

L’eau, au cœur du jardin, célèbre sa présence historique dans le centre-ville, sous la forme d’un grand bassin planté au pied d’un peuplier monumental.

Maître d’œuvre :
Plò architectes mandataires
LEI BE structure
Atelier Ladanum paysagiste

Maîtrise d’ouvrage :
Var Aménagement Développement
Ville de Brignoles

Nature de la mission :
Mission complète de maîtrise d’œuvre loi MOP

Montant des travaux HT :
1 400 000 €

Surface du projet :
5 800 m²

Réception des travaux:
Août 2019

Parc du Gaou-nano-1
LE JARDIN
Parc du Gaou-nano-2

Le grand bassin

 CHANTIER
Affiche video

Timelaps réalisé par la ville de Brignoles

ETUDES
Jardin du Gaou, Brignoles

Perspective du grand bassin